Au Maroc, le schéma des études post-bac est organisé autour de deux composantes : L’enseignement supérieur et la formation professionnelle. Ces deux systèmes contribuent à la formation de ressources humaines dans plusieurs métiers et secteurs d’activités.

  • L’enseignement supérieur :

Le système d’enseignement supérieur marocain est composé de trois grands secteurs :

  • L’enseignement supérieur public.
  • L’enseignement supérieur dans le cadre du partenariat public-privé.
  • L’enseignement supérieur privé.
  1. L’enseignement supérieur public:

Ce secteur regroupe :

  • Les Universités : ce sont des établissements publics sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres. Le Maroc compte actuellement douze (12) universités publiques et une université publique à gestion privée réparties sur les différentes régions du pays.
  • Les Etablissements d’Enseignement Supérieur ne relevant pas des Universités : ce sont des établissements d’enseignement supérieur spécialisés sous la tutelle administrative et financière de ministères techniques et sous l’autorité pédagogique du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres.
  1. Les universités et les établissements en partenariat public-privé :

Ce sont des fondations à but non lucratif créées dans le cadre de la dynamique d’internationalisation de l’enseignement supérieur marocain. Ces universités et établissements sont placés sous l’autorité pédagogique du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres.

Le nombre des établissements en partenariat public-privé s’élève à 7 regroupant 31 facultés et écoles rattachées. Ils ont accueilli environ 10.000 étudiants en 2018-2019.

  1. Les Universités privées :

Elles ont été créées par des opérateurs voulant contribuer au développement de l’enseignement supérieur privé à travers une nouvelle configuration institutionnelle. Au nombre de 5, ces universités sont basées dans les villes de Casablanca (2), Marrakech (1), Agadir (1) et Fès (1). Elles regroupent 23 établissements rattachés et accueillent plus de 9.000 étudiants.

  1. Les écoles supérieures privées :

Le Maroc compte actuellement à peu près 150 écoles supérieures privées opérant sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des Cadres. Ce secteur existe depuis 40 ans et concentre la majorité des étudiants de l’enseignement supérieur privé avec près de 30.000 étudiants.

A noter que les étudiants étrangers, notamment ceux issus de l’Afrique subsaharienne représentent 17% des effectifs de l’enseignement supérieur privé au Maroc.

  • La formation professionnelle :

La formation professionnelle porte sur des cursus court de 2 ans. Elle est assurée par de types d’opérateurs :

  • L’Office de Formation Professionnelle et de Promotion du Travail (OFFPT) qui est un organisme public.
  • Les établissements de formation professionnelle privée.
  1. L’OFPPT :

C’est un méga-opérateur qui compte 368 centres répartis sur l’ensemble du territoire marocain. L’OFFPT a une capacité d’accueil de 500.000 places pédagogiques, il forme à quelques 320 métiers et représente 90% de la formation professionnelle publique.

  1. Les établissements privés de formation professionnelle :

La formation professionnelle privée offre des possibilités élargies aux bacheliers aussi bien marocains qu’étrangers dans la mesure où elle regroupe 1400 établissements avec une couverture géographique étendue à tout le Maroc. Ce secteur forme actuellement près de 80.000 jeunes dans 13 domaines.

Contrairement au secteur public, les établissements de formation professionnelle privée offrent des cursus de Licence et Masters Professionnels mis en place en partenariat avec des écoles étrangères, françaises notamment.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here